Sélectionner une page

Hamida Chatur Kamerhe, une figure de la défense de l’environnement en République Démocratique du Congo

 

Hamida Chatur Kamerhe est l’épouse de Monsieur Vital Kamerhe. En parallèle du parcours politique de son époux, Madame Kamerhe consacre une partie essentielle de sa vie à la défense de l’éducation et de l’environnement. En effet, la jeune femme est considérée comme une personnalité reconnue pour son engagement social et environnemental au sein de la République Démocratique du Congo. Et afin d’encourager un engagement à une plus grande échelle, Hamida Chatur Kamerhe a fondé sa propre organisation à but non lucratif, appelée « Fondation la Colombe Œuvres Sociales » (FCOS). A travers cette association, la jeune femme entreprend de nombreuses actions en faveur de la cause environnementale. Découvrons plus en détail son engagement pour la préservation de l’environnement.

Qui est Hamida Chatur Kamerhe ?

Tout d’abord Hamida Chatur Kamerhe est reconnue en République Démocratique du Congo comme étant l’épouse de Monsieur Vital Kamerhe. Ce dernier est actuellement le Directeur du Cabinet du Président de la RDC, Monsieur Félix Tshisekedi. L’époux de Hamida Chatur Kamerhe est investi dans la vie politique congolaise depuis de longues années. Il est notamment le fondateur du parti « Union pour la Nation Congolaise », mouvement créé en 2010 afin de promouvoir l’égalité et la paix au sein du pays. Ensemble, le couple œuvre aujourd’hui à améliorer la qualité de vie des citoyens de RDC grâce à différents moyens politiques ou sociaux.

Pour sa part, Hamida Chatur Kamerhe s’est investie dans la défense de nombreux œuvres sociales. Parmi les combats que mènent la jeune femme à travers l’association FCOS, on retrouve principalement la cause des femmes, de l’éducation, de l’accès à la santé ainsi que de l’environnement. En effet, Hamida Chatur Kamerhe multiplie les actions sociales en République Démocratique du Congo et participe largement à l’amélioration du niveau de vie de nombreux congolais et congolaises.

Hamida Chatur Kamerhe et son investissement dans la « Fondation la Colombe Œuvres Sociales »

Suite à sa volonté de s’engager dans des causes sociales, Hamida Chatur Kamerhe a décidé de fonder son propre organisme. C’est ainsi qu’en 2004, elle crée la « Fondation la Colombe Œuvres Sociales » ou FCOS. Au sein de cette organisation, le but principal est défendre la cause des plus démunis, que ce soit face à un manque de soins médicaux ou une absence de scolarité. Ainsi, de nombreux projets sont mis en place par la fondation, afin d’encourager les initiatives sociales, familiales, éducatives ou culturelles. Ces projets sont possibles grâce à la parole de l’association qui permet de récolter des fonds, capables de financer de tels projets. D’une part, une des causes majeures pour laquelle se bat l’association concerne les enfants et leur accès à l’éducation et à la santé. D’autre part, la cause des femmes est également une dimension essentielle de la FCOS en leurs offrant de nombreuses aides, liées à la santé et au travail. Mais l’autre cause essentielle pour la FCOS concerne la préservation de l’environnement et des espèces animales présentes sur le territoire de RDC.

La cause environnementale est au cœur de l’engagement de la FCOS

Parmi les nombreuses causes que défend l’association, l’environnement est un engagement essentiel. En effet, la Fondation la Colombe Œuvres Sociales lutte contre le réchauffement climatique et la déforestation en mettant en place de nombreux moyens.

Les ateliers d’échanges

La « Fondation la Colombe Œuvres Sociales » met en place des ateliers d’échanges de manière régulière afin d’encourager les discussions liées à la cause environnementale. Cette initiative permet de sensibiliser les populations à la protection de la planète. En effet, les échanges s’effectuent entre les personnes d’une même ville ou d’un même quartier avec des personnes engagées dans la cause environnementale, capables d’informer et d’attirer l’attention sur des phénomènes alarmants concernant les conditions climatiques. Ces échanges sont un premier pas vers le développement de la conscience écologique auprès d’une partie de la population en RDC. Effectivement, la sensibilisation permet

Les sessions de formation

En plus de la mise en place d’ateliers d’échanges, la « Fondation la Colombe Œuvres Sociales » souhaite organiser des sessions de formation afin d’encourager la création de dispositifs visant à protéger l’environnement. Les séances de formation sont aussi capables d’enseigner certaines compétences ou pratiques à des personnes, afin qu’elles puissent elles aussi transmettre leurs connaissances. Toutes ces actions contribuent à la sensibilisation de la population congolaise à la cause environnementale.

La situation environnementale en République Démocratique du Congo

Afin de comprendre l’urgence d’agir en faveur de la protection de l’environnement en République Démocratique du Congo, il est essentiel de bien comprendre la situation géographie et environnementale du pays.

La situation géographique

La RDC est un pays qui présente une grande superficie, équivalente à quatre fois la taille de la France. Le pays s’étend de l’Océan Atlantique jusqu’au centre du continent. Par conséquent, il existe des régions très différentes sur le territoire de RDC, en regroupant un climat tropical, un climat équatorial, sans oublier une partie présentant un climat de montagne notamment dans la région des lacs de Tanganyika et Kivu à l’extrême Est du pays. Mais la RDC détient aussi une majeure partie de son territoire qui se situe dans la zone du bassin du Congo, le second poumon de la Terre, après la forêt amazonienne. Il s’agit d’une forêt tropicale où se situe également le fleuve Congo, deuxième plus grand fleuve au monde. Ainsi, le bassin de Congo regorge d’une faune et d’une flore unique en regroupant de nombreuses espèces animales.

La biodiversité congolaise

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la République Démocratique du Congo possède une large diversité dans sa faune et sa flore. Le pays est reconnu à l’échelle mondiale pour son nombre impressionnant d’espèces présentes sur le territoire. Au total, on estime que le bassin du Congo comptabilise plus de 11 000 espèces végétales. Par ailleurs, la faune est également très riche avec plus de 350 espèces de reptiles, 216 espèces d’amphibiens, 420 espèces de mammifères et aussi plus de 1000 espèces d’oiseaux. Ainsi, il semblerait que la RDC soit un véritable lieu d’accueil pour un nombre impressionnant d’espèces. Enfin, il est a noté que la RDC est surtout reconnue mondialement pour son nombre important d’espèces de primates, et est considérée comme le pays accueillant le plus de primates au monde. Les plus célèbres des primates présents sur le territoire sont les bonobos, les chimpanzés et les gorilles.

La déforestation, un désastre écologique pour la RDC

Comme nous avons pu le constater dans le paragraphe précédent, il est important de remarquer que la République Démocratique du Congo possède un territoire riche en biodiversité. De plus, le pays concentre plus de la moitié des forêts présentes sur le continent africain. Pourtant, l’exploitation excessive de ces forêts semble s’intensifier au cours de ces dernières années. Mais plus récemment, on observe une intensification du phénomène, avec notamment une baisse de 6 % de son territoire forestier au cours des quinze dernières années. D’après les derniers chiffres officiels, on observe qu’en 2018, la déforestation des forêts de RDC a engendré une réduction de la taille de la forêt de plus de 480 000 hectares. En effet, cela fait plusieurs décennies que l’exploitation de cet immense bassin du Congo s’accentue, mais la RDC détient désormais le second rang mondial, après le Brésil, en matière de déforestation. Ainsi le pays se positionne devant l’Indonésie. Cette déforestation s’explique principalement par l’exploitation à but industrielle de ces forêts, qui bouleverse alors toute la biodiversité présente dans ces espaces naturels.

La surexploitation minière, l’autre problématique environnementale en RDC

Il semblerait que la République Démocratique du Congo bénéficie d’un sol riche en minéraux et en pierre. A titre d’exemple, on retrouve depuis plus d’une centaine d’années, des ressources en cuivre et en or, qui ont longtemps été convoitées par les colons belges. Puis, au cours de ces trente dernières années, la RDC a prouvé qu’elle bénéficiait aussi de larges ressources en cobalt et en coltan. Deux minéraux qui sont très présents sur le territoire, et très peu ailleurs dans le monde. Ainsi, de nombreux congolais travaillent dans ces mines, ce qui peut gravement nuire à leur santé face à un travail pénible et très physique. Par ailleurs, en plus de la pénibilité du travail, les congolais sont soumis à une forte pollution environnementale, les impactant directement, mais impactant aussi la planète.

Le temple de Guoquin

Le temple de Guoquin

C’est un monument de l’histoire du bouddhisme en Chine relativement méconnu que nous vous présentons dans cet article : Le temple de Guoquing. Situé dans la  province du Zhejiang à proximité de la ville chinoise de Taihzou, ce temple aurait été érigé il y a plus de...

Découvrez le musée de Cluny

Découvrez le musée de Cluny

Le musée de Cluny, situé au cœur du Quartier Latin à Paris, accueille dans le cadre d’un hôtel particulier du XV siècle l’une des collections les plus importantes au monde d’œuvres d’art et d’objets de l’époque médiévale. Il est également possible d’y admirer des...

Partez à la découverte de la charmante commune de Giverny

Partez à la découverte de la charmante commune de Giverny

Si vous êtes de passage en Normandie, ne manquez pas l’occasion de visiter la commune de Giverny, rendue célèbre dans le monde entier grâce à l’artiste Claude Monet. Cet impressionniste serait tombé sous le charme de ce village de l’Eure depuis la fenêtre de son train...

Balades dans le Var : Le sentier du Pont des Fées

Balades dans le Var : Le sentier du Pont des Fées

Le département du Var regorge d’atouts naturels qui en font une destination privilégiée pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Et puisque vous êtes plusieurs à avoir un amour inconditionnel pour la nature et que vous souhaitez découvrir les trésors cachés...

Récit de voyage au Sénégal

Récit de voyage au Sénégal

Le Sénégal, situé sur les côtes Ouest du continent africain, est un pays fascinant qui ne cesse d’attirer et de séduire les touristes venus du monde entier. Entre plages paradisiaques, quartiers historiques et artisanat local, le Sénégal ne manque pas de ravir chacun...

4 choses à voir et à faire lorsqu’on visite Los Angeles

4 choses à voir et à faire lorsqu’on visite Los Angeles

Si vous avez la chance de vivre un road trip aux Etats-Unis, ne manquez pas de vous arrêter dans la Cité des Anges, la célèbre et inégalée Los Angeles. La ville attire de nombreux touristes, qu’ils soient à la quête de culture, de loisirs, ou de people ! Découvrez...

Le Château de Gaujacq dans les landes

Le Château de Gaujacq dans les landes

Construit à l’image d’un palais italien, Gaujacq est un château unique en Europe, à la fois par sa construction et sa situation. Doté d’une architecture originale, voire insolite, il fut une demeure seigneuriale bâtie par un Lieutenant Général des Armées de Louis XIV...